ACTU DH

26 octobre 2009 - 09:24

 
Photo corr. NR, Evan Baudic 
O. Zouitina (à gauche) et Akallouy (à droite) ont arraché in extremis un succès qui pousse un peu plus vers le bas Polo (au centre) et ses partenaires chauvinois.
 
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
Ligugé - Chauvigny : 1-0 Dans une rencontre insipide, Ligugé, sans jus, a finalement pris le dessus sur une équipe de Chauvigny pas vraiment plus brillante.
 

S'il existe un panthéon des rencontres dont on ne se souvient déjà plus le lendemain, celle-ci, entre Ligugé et Chauvigny en occupera les premières marches. Sauf sans doute dans l'esprit de l'entraîneur chauvinois, Pascal Picard, un brin exaspéré après la défaite des siens : « Je ne suis pas surpris que les Ligugéens soient premiers. Ils n'ont pas une occasion et au final, ils gagnent. Et de notre côté, on n'est pas capable de mettre la moindre occasion au fond. Cela devient tout simplement agaçant, et on est parti pour ne pas s'en sortir. » Dans ces conditions et compte tenu de la productionaperçue samedi soir, il y a effectivement de grande chance que Chauvigny aille directement dans le trou. Mais Ligugé aujourd'hui leader de la DH, n'a pas vraiment montré beaucoup plus. A tel point qu'il fallut attendre une vingtaine de minutes pour voir une toute petite occasion sur une tête de Bouchaud. Puis encore dix minutes avant de voir M. Aman manquer de quelques centimètres la trajectoire d'un coup franc d'Ausanneau. Un tout petit écart qui faillit coûter en face, X. Poinot, un poil trop court lui aussi, ne dut son salut qu'à une claquette réflexe. Ce fut tout pour cette première période particulièrement insipide. La seconde sembla un instant prendre un tout autre chemin lorsque T. Piacrd parti plein axe et seul face à X. Poinot toucha la barre (53e). Il n'en fut rien. De balles perdues en appel dans le vide, de contrôles ratés en choix discutables, les deux formations, sans jus et sans inspiration s'orientaient résolument vers un triste match nul. C'était sans compter sur un petit coup de pouce du sort. Après que Chalard sur coup franc eut obtenu un semblant d'occasion (88e), G. Favrelière qui venait tout juste de retrouver son pied gauche, alluma une mèche qui fit mouche (1-0, 90e). Un tir en 45 minutes, un but, Chauvigny n'avait plus que ses yeux pour pleurer. Ausanneau, toujours sur coup de pied arrêté, eut à deux reprises au bout du pied, l'occasion de ranger les mouchoirs. Mais sur l'une X. Poinot veillait (91e) et sur l'autre, seul le poteau trembla (94e).

Ligugé - Chauvigny : 1-0
Mi-temps : 0-0.
But : pour Ligugé, G. Favrelière (90e).

 

Buxerolles : 1
Aixe-sur-Vienne : 1


 
  Buxerolles, rejoint in extremis, reste scotché à la dernière place.

Mi-temps : 0-0.
Buts : pour Buxerolles, Kibuey (75e) ; pour Aixe, Demaretz (90e+6).

L'ES Buxerolles devra encore patienter pour enregistrer son premier succès en championnat. De quoi désespérer compte tenu de la physionomie d'une rencontre, loin d'être à sens unique certes, mais qui aurait pourtant dû basculer prématurément. Les locaux se secouèrent toutefois, musclant même parfois excessivement leurs interventions. Chopin, Dechesne et Renesson furent ainsi avertis mais l'approximation dans le dernier geste fut au total fatale. Dechesne inaugura la funeste série dès la 11e minute. Esseulé à la réception d'un coup franc d'El Brahmi, il croisa trop sa reprise de la tête. Dans la foulée, le gardien Lévèque claqua une tentative de Gangoué (13e) avant qu'une tête de Gorce ne heurte la transversale du but local. Les espoirs offensifs de Buxerolles reposaient principalement sur la vivacité d'El Brahmi. Dommage que son ballon adressé au second poteau était trop fuyant. Chopin ne put le négocier (34e). Le temps était venu pour Buxerolles de s'approprier la majorité des initiatives en appuyant davantage ses actions. Mais El Brahmi parti seul vient buter sur le dernier rempart en essayant de le contourner (48e). Dans une position identique, il tenta un crochet trop long (67e). Kibuey, rentré en jeu dix minutes plus tôt, crut avoir le dernier mot. Il fit prévaloir sa détente verticale sur un corner d'El Brahmi. La petite litanie des oppositions gardiens - attaquants n'était pas close pour autant. Solide sur ses appuis Parnaudeau fit échec à Ribière (88e), Kibuey butant à son tour. La sphère était reprise par El Brahmi mais la transversale était au bout du voyage (90e+3). Cette succession d'échecs aurait été bien plus aisément occultée si Demaretz d'une frappe bien placée n'avait anéanti les espoirs des locaux. Est-il besoin de souligner que ces derniers encaissèrent difficilement ce coup du sort des derniers instants ?

 

 
 
 
Photo archives NR 
Lizot a marqué le but de la victoire dans les arrêts de jeu.
  Lire aussi
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
 •  
Laleu : 2 Chauray : 3
 
Les Deux-Sévriens viennent arracher à La Rochelle une victoire qui s'est jouée dans les arrêts de jeu, grâce à une détermination et une envie de vaincre qui ont fait toute la différence. Ils ouvrent le score contre le cours du jeu en fin de première période, sur leur seule véritable incursion dans le camp adverse. Bastien Hinschberger se lance vers l'avant, il s'infiltre côté gauche et son centre est repris par Cheung (40e).
Les Rochelais vont réagir en deuxième période. Suite à un corner repoussé, Descubes, en embuscade à l'entrée de la surface de réparation, envoie un tir placé qui heurte le montant avant d'entrer (50e). Chauray est alors dans une mauvaise passe. Pour preuve cette relance complètement ratée de Coiffet, juste devant son but… dans le dos d'un de ses coéquipiers. Saro récupère le ballon, pivote et donne l'avantage à Laleu-La Rochelle (56e).
Mais Chauray a des ressources. Brec envoie un missile qui vient taper sur la transversale. Bodin sauve les siens d'une superbe parade (87e). La délivrance arrive enfin grâce à Babin qui égalise (89e). Mais le meilleur reste à venir puisque sur un contre rondement mené, Lizot, à quinze mètres du but, assure une puissante demi-volée qui rapporte quatre points.

Mi-temps : 0-1.
Arbitre M. Mesnard.
Buts : Descubes (50e), Saro (56e) pour Laleu-La Rochelle. Cheung (40e), Babin (89e), Lizot (90e+2) pour Chauray.
Expulsion à Laleu-La Rochelle : Pichet (78e).

 

FOOTBALL DIVISION HONNEUR (6E JOURNÉE), ROYAN-VAUX - LIMOGES. Les joueurs du RVAFC sont venus à bout d'un ténor

De parfaits outsiders

Les Maritimes ont été plus audacieux. (photo Samuel Honoré)

L'échec des Limougeauds, samedi, à Royan, confirme l'irrégularité de la formation de Christophe Lassudrie, mais également la volonté des joueurs de Pascal Ferré de ne rien lâcher. Menés au score dès le quart d'heure de jeu, Suret et ses coéquipiers ont su égaliser puis renverser la vapeur et emporter la décision malgré 20 minutes de domination des visiteurs en fin de rencontre. Vingt minutes durant lesquelles Limoges a démontré son incapacité à se créer de véritables occasions de but, ce qui risque d'être rédhibitoire dans la réalisation de leur objectif, à savoir l'accession au grade supérieur.

Un chef d'orchestre

La première période est équilibrée mais Royan construit six actions offensives contre deux seulement pour son adversaire. Lobos, Caramel, Benmesmoudhi ou encore Sabourdin échouent dans le dernier geste. Chevalier, muet dans la réalisation, officie en chef d'orchestre au milieu. Et il distribue quelques caviars sans être récompensé.

Limoges tente de répliquer (par Camara et Nsilla), sans toutefois inquiéter Bamgourra. Puis les Limousins prennent l'avantage sur un coup de pied arrêté, frappé en force par Girouard, à 30 mètres de la cage du portier local. Le missile part droit sur le gardien. Le cuir flotte et Bamgourra boxe... dans le vide (0-1, 15e). Royan développe alors plus de jeu, les Limougeauds ont beaucoup de mal à gérer leur maigre avantage et durcissent les contacts. Mais à jouer petit bras, sans réel argument offensif, le résultat sera décevant pour eux.

Ainsi, Benmesmoudhi en profite sur un corner. Le Royannais saute plus haut que tout le monde et envoie une tête chercheuse de filet (1-1, 39e). Le plus dur est fait pour Royan, d'autant que Bamgourra assure sur deux réactions des visiteurs.

En fin seconde période, Limoges prend les choses en main. Dioubaté, Girouard et Camara tentent d'exploser la défense locale. Peine perdue, car le RVAFC, par Sabourdin seul au second poteau, récupère le cuir manqué par Beix. Et le Royannais de donner l'avantage à sa formation (2-1, 65e) d'un tir placé. Un avantage qui sera décisif malgré une pression forte de visiteurs en manque total de créativité offensive.

Royan conforte sa place d'outsider, tandis que Limoges reporte son objectif initial.

 




FOOTBALL DIVISION HONNEUR (6E JOURNÉE), LALEU LA ROCHELLE - CHAURAY. En infériorité numérique, les Rochelais ont cédé, samedi, pendant le temps additionnel

Assommés sur le gong

Les Rochelais ont manqué de concentration. (photo D. Jullian)

C'est un gros coup dur pour les Rochelais, qui s'inclinent déjà pour la deuxième fois de la saison sur leur terrain. Ils ont pourtant mené au score jusqu'à une minute de la fin du temps réglementaire. Mais la première période des coéquipiers de Descubes est brouillonne et sans fil conducteur.

D'ailleurs, Chauray ouvre la marque sur sa seule véritable attaque, grâce à un surnombre provoqué par Hinschberger et conclu aux six mètres par Cheung Hung (40e).

Pichet exclu

Heureusement, la réaction rochelaise est vive et de qualité après la pause. Descubes égalise à l'entrée de la surface de réparation suite à un corner mal repoussé (50e), puis Saro profite d'une incroyable erreur de relance de Coiffet pour donner l'avantage aux Maritimes (56e).

La fin de match est échevelée. Pichet est d'abord exclu pour une faute sur un visiteur filant au but (78e), puis Brec envoie un missile de 35 mètres qui fracasse la barre transversale de Renoux (86e). Laleu La Rochelle a la balle de match par Bironneau, seul devant Bodin qui sauve d'un épatant arrêt réflexe (87e).

Néanmoins, Chauray veut sa victoire et lance toutes ses forces dans la bataille. Babin égalise (89e) et, au bout du temps additionnel, Lezot vient assommer les Rochelais (92e). Dur.

 

 

FOOTBALL DH (6E JOURNÉE), FEYTIAT - ACFC. Hier après-midi, les Angoumoisins ont fait preuve de solidité pour remporter une victoire importante

Angoulême se relance et reprend confiance

Bernard et ses coéquipiers ont réussi l'essentiel hier : cette victoire les relance. (photo archives i. louvier)

Trois buts marqués, une victoire décrochée à l'extérieur. Le bilan des hommes de Jean-Jacques Eydelie est excellent. Hier, ils sont allés chercher une nette victoire sur le terrain de Feytiat. Et ce n'est jamais facile.

Malgré de réelles intentions de produire du jeu de part et d'autre, les occasions étaient rares, hormis une frappe trop enlevée de Jamilloux, à la conclusion d'un exploit personnel de Bancar, qui se faufilait avec aisance au milieu de la défense (5e). Résultat : le match tombait rapidement dans un faux rythme qui s'accélérait brusquement à la 25e lorsque Bourgois surprenait la défense feytiacoise en plaçant une frappe presque anodine au ras du poteau droit (0-1).

Feytiat, déjà peu incisif, se laissait peu à peu déborder par une équipe charentaise bien en place. Le coup franc à la trajectoire vicieuse de Dumontet sollicitait à nouveau Jérôme Vézine (29e). Celui-ci était en revanche complètement pris à contre-pied sur le penalty accordé à Angoulême juste avant la pause pour une faute de Gorce, expulsé, sur Bernard qui filait seul au but.

Des Angoumoisins sereins

Un penalty en faveur de Lequilleux permettait néanmoins à Feytiat de revenir dans la partie juste après la pause. Lequilleux qui filait ensuite à la limite du hors-jeu et centrait en retrait pour Thenard dont la frappe dans la course était repoussée par Tortes (56e).

Mais à l'inverse d'Angoumoisins posés, les Feytiacois n'étaient pas sereins, et devaient jouer les vingt dernières minutes à neuf suite à l'expulsion de Bancar, en « froid » avec Tounkara. Fatalement, Feytiat se découvrait, et devait son salut à Vézine, auteur d'un arrêt de handballeur seul face à Bernard, parti en contre-attaque avec Poureau (72e).

Un exploit finalement inutile, puisque le portier feytiacois allait chercher une troisième fois le ballon au fond de ses filets sur une perte de balle de Mougenot à l'entrée de la surface (77e).

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 BORDEAUX STADE 51 26 14 9 3 0 42 22 0 20
2 LIMOGES FC 49 26 13 10 3 0 45 18 0 27
3 ANGLET GENETS 45 26 12 9 5 0 37 21 0 16
4 BORDEAUX GIR. F C 44 26 12 8 6 0 44 30 0 14
5 NIORT 42 26 11 9 6 0 41 25 0 16
6 ANGOULEME CHTE F.C. 40 26 11 7 8 0 39 38 0 1
7 BRESSUIRE FC 35 26 8 11 7 0 24 23 0 1
8 PAU F C 32 26 7 11 8 0 26 31 0 -5
9 AVIRON BAYONNAIS FC 30 26 7 9 10 0 27 28 0 -1
10 LA ROCHE S.Y. 26 26 5 11 10 0 29 44 0 -15
11 LEGE CAPFERRET U.S. 22 26 5 7 14 0 27 43 0 -16
12 LES HERBIERS VENDEE 20 26 3 11 12 0 28 49 0 -21
13 COZES AS 20 26 4 11 11 0 24 42 3 -18
14 MARMANDE FC 20 26 3 11 12 0 23 42 0 -19

AS COZES FOOTBALL

Bienvenue sur le site de l' AS COZES

Le club a été crée en 1920. il est composés de 3 équipes sénior : L'équipe A en CFA2, l'équipe B en 1ère division et l'équipe C en 3ème division.

Venez souvent nous rendre visite, les mises à jour seront fréquentes ! N'hésitez pas à voter sur les différents sondages et à poster des commentaires sur les articles ou sur le forum.

Clin d'oeilBONNE SAISON A TOUS !!!Clin d'oeil  

 

Retrouvez toutes les informations sur le Groupement de Jeunes Estuaire Football sur le site  http://gjestuaire.footeo.com/.

 

Pour les enfants qui joueront au Groupement de Jeunes Estuaire Football rien ne change au niveau de la délivrance des licences.

Consultez la page "Divers"->"Boutique du club"..N'hésitez pas à nous contacter par mail pour toutes commandes ou pour tous renseignements... 

 Lien utile :

office de tourisme de la ville de Cozes