Actu DH

18 janvier 2010 - 20:16

FOOTBALL DH (MATCH EN RETARD), ANGOULÊME - ROYAN-VAUX. Ce résultat permet d'oublier un peu les deux dernières défaites des Maritimes

« La prime à l'audace »

Les Royannais ont réussi leur coup face aux Charentais. (photo tadeuz kluba)

Pour sa reprise en Division d'Honneur, l'ACFC de Jean-Jacques Eydelie s'est fait surprendre dans le temps additionnel par des Maritimes coutumiers du fait. Faisant preuve d'audace, Suret, sur un coup franc de 40 mètres bat Tortes. « C'est vrai que l'on arrache un succès lors d'un match où le nul aurait été plus équitable. Je suis très satisfait de cette victoire car elle dénote encore une fois que l'équipe a du caractère en jouant jusqu'à la fin et en faisant preuve de solidarité. Ce soir, c'était la prime à l'audace », avoue l'entraîneur maritime, Pascal Férré.

Après deux défaites consécutives, Royan repart donc de belle manière et peut aborder sereinement l'avenir tant l'équipe semble bien partie pour remplir son objectif de début de saison.

Chacun sa mi-temps

Côté angoumoisin, c'était le match piège par excellence. Avec un peu de réussite, et sans un Bangoura des grands jours, les coéquipiers de Tounkara auraient pu rejoindre les vestiaires avec quelques buts d'avance. Après des premières minutes compliquées, Angoulême commence à imprimer son jeu. Capitani centre pour Bernard qui butte sur Bangoura (7e). Royan n'est pas en reste et suite à un bel enchaînement entre Bruimaud et Lobos, ce dernier trouve le décalage pour Benmesmoudi dont la frappe n'inquiète pas Tortes (20e). L'ACFC se fait plus pressante et manque d'ouvrir le score lorsque M'Balla, d'une frappe limpide des 25 mètres, trouve le poteau royannais (23e).

En seconde période, on inverse les rôles. Royan, jusque-là contre le vent, bénéficie d'un allié non négligeable comme l'indique Pascal Férré : « Chaque équipe a eu sa mi-temps. Je pense que ceci est dû en grande partie au vent car avec l'aide de celui-ci, le bloc équipe évolue plus haut ce qui gène plus les adversaires ». Royan se montre enfin dangereux lorsque Bruimaud se présente seul au but tirant de peu à côté des cages charentaises (46e).

En toute fin de rencontre, le capitaine royannais, Suret, sur un coup franc de 40 mètres, voit Tortes quelque peu avancer et le lobe pour donner la victoire aux siens (0-1, 90e+2).

FOOTBALL DH (MATCH EN RETARD), LIGUGÉ - COZES. Les locaux, actuellement sur une excellente dynamique, n'ont laissé aucun espoir à leurs visiteurs

Cozes n'a pu empêcher le grand 8 de Ligugé

La huitième victoire, rapidement ficelée, assure aux noir et blanc un maintien amplement mérité.

Même le ciel avait tenu, samedi, à arroser la huitième victoire ligugéenne. Sous une pluie battante, le promu de la Vienne a surnagé face à Cozes et par-là même assuré son avenir. « L'année débute à merveille, s'enflammait Jean-Claude Barrault. Le maintien est dans la poche avant même les matches retour ».

Doublé de Clercy

Les coéquipiers de Favrelière avaient des fourmis dans les jambes, samedi soir, après une trêve trop longue. En trente minutes, la « Cozes » des Maritimes était entendue.

Clercy, par deux fois de la tête, trompait l'infortuné Madiot (13e et 31e). L'attaquant vedette des noir et blanc totalise désormais trois doublés pour neuf réalisations.

La note était flatteuse pour les visiteurs. Chalard (18e) et Akallouy (22e) avaient fait passer deux gros frissons sur la cage cozillonne.

Une réaction qui tarde

Alors que la réaction des Verts se faisait attendre, Bouchaud corsait l'addition (54e), inscrivant là son deuxième but personnel de la saison. Faisant fi des conditions météo, Ligugé assurait le spectacle, à l'image de Favrelière, auteur d'un enchaînement amortie-reprise de volée qui aurait mérité un meilleur sort (62e).

Une première action à la 79e

Cozes sortait enfin de sa torpeur, mais Mazeau perdait son face-à-face avec Sansiquet (79e).

Le gardien ligugéen intervenait pour la première fois dans un match que Ligugé terminait pied au plancher. Fumeron, à peine entré en jeu, ajustait une frappe qui venait heurter le montant (82e). Après Châtellerault (3-1), c'est la deuxième fois consécutive que Ligugé inscrit trois buts.

Les hommes de Barrault en profitent pour déposséder Brive du fauteuil de leader. Le prochain rendez-vous en terre corrézienne s'annonce captivant.

Le gardien cozillon Madiot devance Clercy, mais au bout du compte ce sera l'attaquant ligugéen, auteur d'un doublé, qui aura le dernier mot.

FOOTBALL DH (MATCH EN RETARD DE LA 11E JOURNÉE), ANGOULÊME - ROYAN-VAUX. Un but royannais dans les arrêts de jeu a crucifié l'équipe de Jean-Jacques Eydelie

Les Angoumoisins sont cueillis à froid

Les Angoumoisins sont tombés dans le piège royannais. (photo tadeuz kluba)

Pour sa reprise en Division d'Honneur, l'ACFC de Jean-Jacques Eydelie s'est fait surprendre dans le temps additionnel par des Maritimes coutumiers du fait. Après avoir arraché le nul contre Feytiat (1ere journée), battu Lubersac (2e journée), les hommes de Pascal Férré ont remis ça. Faisant preuve d'audace, Suret sur un coup franc de 40 mètres bat Tortes et abat Angoulême. « C'est vrai que l'on arrache un succès lors d'un match où le nul aurait été plus équitable. Je suis très satisfait de cette victoire car elle dénote encore une fois que l'équipe a du caractère en jouant jusqu'à la fin et en faisant preuve de solidarité. Ce soir, c'était la prime à l'audace », avoue l'entraîneur maritime Pascal Férré. Après deux défaites consécutives, Royan repart donc de belle manière et peut aborder sereinement l'avenir tant l'équipe semble bien partie pour remplir son objectif de début de saison.

Côté angoumoisin, c'était le match piège par excellence. Malgré une préparation d'avant match difficile, l'ACFC a proposé une première période de qualité. Avec un peu de réussite, et sans un Bangoura des grands jours, les coéquipiers de Tounkara auraient pu rejoindre les vestiaires avec quelques buts d'avance. Cela concorde avec l'analyse du capitaine angoumoisin Nicolas Dumontet : « On parvient à bien jouer au ballon avec de nombreuses occasions à la clef que l'on n'arrive pas à conclure. En arrivant sur un score nul et vierge à la mi-temps on loupe le coche. En fin de match, on baisse le pied physiquement ce qui provoque quelques approximations techniques. » Malgré tout, le milieu charentais reste positif : « Il faut s'appuyer sur cette bonne entame et avec une semaine de travail physique en plus, on sera mieux à Lubersac où il faudra rattraper ces points perdus ».

Chacun sa mi-temps

Après des premières minutes compliquées, Angoulême commence à imprimer son jeu. Sur un terrain très sablonneux, Capitani centre pour Bernard qui butte sur Bangoura (7e). Royan n'est pas en reste et suite à un bel enchaînement entre Bruimaud et Lobos, ce dernier trouve le décalage pour Benmesmoudi dont la frappe n'inquiète pas Tortes (20e). L'ACFC se fait plus pressante et manque d'ouvrir le score lorsque M'Balla d'une frappe limpide des 25 mètres trouve le poteau royannais (23e). Dans la foulée, Bernard y va de sa tentative mais Bangoura auteur d'un superbe match fait bonne garde (24e). La tête de Girard à bout portant suite à un coup franc de Dumontet n'aura pas plus de réussite (39e), les deux équipes rejoignant les vestiaires sur un score de parité.

En seconde période, on inverse les rôles. Royan jusque là contre le vent bénéficie d'un allié non négligeable comme l'indique Pascal Férré : « Chaque équipe a eu sa mi-temps. Je pense que ceci est dû en grande partie au vent car avec l'aide de celui-ci, le bloc équipe évolue plus haut ce qui gène plus les adversaires ». En effet, ce n'est plus le même match. Royan se montre enfin dangereux lorsque l'ex angoumoisin Bruimaud se présente seul au but tirant de peu à côté des cages charentaises (46e). Le milieu royannais n'aura pas plus de réussite lorsque suite à une approximation de la défense de l'ACFC, il tire au dessus des buts vides (61e).

En toute fin de rencontre, Capitani à l'occasion de donner la victoire aux siens mais c'est Bangoura qui gagne son duel (88e). On semble s'acheminer sur un score nul et vierge, mais c'est sans compter sur le capitaine royannais Suret qui sur un coup franc de 40 mètres voit Tortes quelque peu avancer et le lobe pour donner la victoire aux siens (0-1, 90e+2).

Chauray - Feytiat : 1-0 Après son élimination en Coupe de France contre Agen, Chauray a répondu de la meilleure des façons en championnat.
 

Après la belle aventure en Coupe de France, le FC Chauray renouait avec le championnat ce dimanche. Et c'est de la meilleure des façons qu'ils ont oublié la défaite face à Agen. Dès l'entame de match, les locaux sont dans leur élément et se créent plusieurs occasions. La récompense ne se fait pas attendre quand Salimi, récente recrue chauraisienne, ouvre le score dans le but vide, suite à un bon centre de B. Hinschberger (22e).
 
“ Les joueurs ont su réagir ”
 
La première mi-temps est à l'avantage de Chauray, mais les joueurs de Feytiat procèdent en contres, qui sont parfois dangereux. Le jeu s'intensifie sur un terrain compliqué à jouer. En deuxième période, Chauray à la main mise sur le jeu et multiplie les occasions.
Babin, entré en jeu juste après la mi-temps, touche beaucoup de ballons mais pêche pas dans le dernier geste, à l'image de son équipe.
La fin de match voit les deux équipes se rendre coups pour coups mais sans trouver le chemin du but. L'entraineur chauraisien, Denis Lhuillier, est content de la victoire et de ses joueurs :
« On a fait un bon match, surtout après la Coupe de France il le fallait. Les joueurs sont tout le temps là aux entraînements, c'est un groupe jeune et très concentré. Ils ont su réagir après la défaite du week-end dernier, ce n'était pas évident mais ils l'ont bien fait. Ce match en retard nous permet de reprendre quatre points aux autres équipes, et de confirmer notre série de trois victoires consécutives. On perd souvent des points à ce moment de l'année, donc il faut rester concentrés et gagner à domicile pour pouvoir jouer un rôle dans ce championnat. Et je pense que les gens nous attendaient aujourd'hui. »
Les Feytiacois repartent les mains vides, bien évidemment déçus de l'issue de ce match. Ils n'auront pas eu leur revanche après le match de Coupe de France perdu chez eux, face aux mêmes chauraisiens.

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 BORDEAUX STADE 51 26 14 9 3 0 42 22 0 20
2 LIMOGES FC 49 26 13 10 3 0 45 18 0 27
3 ANGLET GENETS 45 26 12 9 5 0 37 21 0 16
4 BORDEAUX GIR. F C 44 26 12 8 6 0 44 30 0 14
5 NIORT 42 26 11 9 6 0 41 25 0 16
6 ANGOULEME CHTE F.C. 40 26 11 7 8 0 39 38 0 1
7 BRESSUIRE FC 35 26 8 11 7 0 24 23 0 1
8 PAU F C 32 26 7 11 8 0 26 31 0 -5
9 AVIRON BAYONNAIS FC 30 26 7 9 10 0 27 28 0 -1
10 LA ROCHE S.Y. 26 26 5 11 10 0 29 44 0 -15
11 LEGE CAPFERRET U.S. 22 26 5 7 14 0 27 43 0 -16
12 LES HERBIERS VENDEE 20 26 3 11 12 0 28 49 0 -21
13 COZES AS 20 26 4 11 11 0 24 42 3 -18
14 MARMANDE FC 20 26 3 11 12 0 23 42 0 -19

AS COZES FOOTBALL

Bienvenue sur le site de l' AS COZES

Le club a été crée en 1920. il est composés de 3 équipes sénior : L'équipe A en CFA2, l'équipe B en 1ère division et l'équipe C en 3ème division.

Venez souvent nous rendre visite, les mises à jour seront fréquentes ! N'hésitez pas à voter sur les différents sondages et à poster des commentaires sur les articles ou sur le forum.

Clin d'oeilBONNE SAISON A TOUS !!!Clin d'oeil  

 

Retrouvez toutes les informations sur le Groupement de Jeunes Estuaire Football sur le site  http://gjestuaire.footeo.com/.

 

Pour les enfants qui joueront au Groupement de Jeunes Estuaire Football rien ne change au niveau de la délivrance des licences.

Consultez la page "Divers"->"Boutique du club"..N'hésitez pas à nous contacter par mail pour toutes commandes ou pour tous renseignements... 

 Lien utile :

office de tourisme de la ville de Cozes